Aurélien Pasquet

Par eurelien.fr
//  Publié le
22-08-2014
//  Mis à jour le 05-08-2015
Temps de lecture : 6 min

Percussionniste

Après 4 ans d’étude de l’orgue baroque avec Claire Lecaulle, il s’oriente vers le piano et la guitare folk en autodidacte.

C’est vers 17 ans qu’il découvre la batterie et décide de prendre des cours avec Serge Legoy de la Fédération Nationale des Ecoles d’Influences Jazz et des Musiques Actuelles au Havre, sa ville natale.

En l’an 2000, il se rend à Paris et approfondit l’étude de la batterie à l’Ecole Nationale Supérieure Agostini : divers professeurs dont Fabien Humbert et Jacques-François Juskowiak directeur de l’école lui enseigneront les rudiments de l’instrument ainsi que la maîtrise des différents univers rythmiques que sont le rock, le jazz et la musique afro-latine.

Il suivra aussi durant deux ans un atelier Jazz dirigé par Sylvain Halévy, prenant d’autant plus conscience de l’importance des sons et des silences dans la mesure. De ces études, il obtient un 1er prix à l’Unanimité du Jury ainsi que le Certificat d’Etudes Supérieures des Méthodes Agostini.

Pendant 5 ans, il transmettra son savoir.

Aurélien Pasquet participe à l’éclosion du groupe Revolver (EMI), au lancement du chanteur français David Aron (Scipion Editions), au développement de la chorale gospel Pic’Pulse ainsi qu’à l’émergence d’une formation rock-progressive, The Alison Ashmore.

En février 2009, il rencontre le pianiste Jean Rondeau et la communion musicale jazzistique s’opère. Un an et demi plus tard, le contrebassiste Erwan Ricordeau les rejoint puis Virgile Lefebvre et ses saxophones : naît alors Note Forget the Project, vainqueur des Trophées du Sunside 2012.

(Réconciliation : 1er album chez Cordes et Ames – juin 2013)

C’est lors d’une rencontre amicale de cette formation jazz et du chanteur lyrique contre-ténor Fabrice Di Falco que germe dans l’esprit de celui-ci l’idée d’un métissage musical unique et décide ensemble de donner vie au Di Falco Quartet.

(Hommages : 1er album chez Aztec musique/Cantos Music – oct.2013)

En octobre 2011, Aurélien Pasquet rejoint son fidèle contrebassiste, le guitariste Nils  Frechilla, pour accompagner la voix soul de Raphaëlle Naudin et former l’univers Rhythm'n'blues de Nantucket.

La jeune formation montera sur les marches du podium du tremplin Blues du Festival les « RDV de l’Erdre » à Nantes le 1er septembre 2013. Un premier album est en cours de réalisation.

Enfin, parallèlement à ses activités de musicien, Aurélien Pasquet étudia l’ingénierie sonore à l’Institut Supérieur des Techniques du Son et est actuellement régisseur audiovisuel à la cathédrale Notre-Dame de Paris.