Paul Rouger

Par eurelien.fr
//  Publié le
22-08-2014
//  Mis à jour le 05-08-2015
Temps de lecture : 6 min

Chef d'orchestre

A l’âge de 3 ans, Paul Rouger décide de faire du violon. A 13 ans il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il y obtient trois premiers  Prix (violon, musique de chambre, harmonie), une première médaille de solfège spécialisé et un accessit de contrepoint. Il suit ensuite le cycle de perfectionnement en quatuor à cordes, tout en commençant à étudier la direction d’orchestre avec différents Maestros.

En 1991, il est finaliste du Concours International de Taïwan. Ses professeurs de violon furent Jean Fournier, Antoine Goulard, Gérard Poulet, et Olivier Charlier.

Violon solo de l’Orchestre Symphonique Français de 1989 à 1997, puis violon solo de l’Orchestre Colonne depuis 1999, il a joué, à l’Opéra de Paris notamment, les plus grands solos du répertoire : la Belle au Bois Dormant, Shéhérazade, le Lac des Cygnes, Raymonda, la Bayadère, Sylvia...

Il s’est produit également en soliste avec orchestre (concertos de Beethoven, Brahms, Mendelssohn, Mozart, Tchaïkovski, Saint-Saëns, Prokofiev...) mais aussi en musique de chambre avec des partenaires prestigieux (Jean-Philippe Collard, Gérard Caussé, Roland Daugareil, Pascal Devoyon, Marielle Nordmann, Emmanuel Rossfelder…)

Professeur de violon au Conservatoire du Centre de Paris pendant 15 ans, son sens reconnu de l’écoute et de l’analyse l’ont amené à participer régulièrement à différents jurys (CNSM de Paris, CNFPT, CA de violon du Ministère de la Culture, Concours nationaux...)

En 1997, il crée un ensemble baroque de dix musiciens : Les Solistes Français, qu’il dirige le plus souvent du violon et avec lesquels il donne près de 100 concerts par an.

A l’aube de ses quarante ans, il passe très naturellement de la tenue de l’archet à celle de la baguette de chef d’orchestre.

Après avoir travaillé avec de nombreux chefs français, c’est auprès du denier assistant de Karajan qu’il parfait sa technique.

En dehors de l’Orchestre des Solistes Français qu’il dirige régulièrement  (Festival d’Auvers-sur-Oise, Journées Lyriques de Chartres et d’Eure-et-Loir, Olympia, Saint-Germain-des-Prés…), il a dirigé également l’Orchestre Colonne à Paris (Requiem de Mozart, Messie de Haendel, symphonies de Mozart…) mais aussi les prestigieux Royal Philharmonic Orchestra et London Symphony Orchestra pour des séances d’enregistrement à Londres (Airstudios).

Enfin, depuis mars 2010, il est propriétaire du label Loreley, distribué chez Harmonia Mundi.