Sofja Gülbadamova

Par eurelien.fr
//  Publié le
22-08-2014
//  Mis à jour le 05-08-2015
Temps de lecture : 6 min

Pianiste

Née à Moscou en 1981, Sofja Gülbadamova commence le piano au sein de la fameuse école de musique Gnessine.

Elle poursuit ses études au Conservatoire de Lübeck avec James Tocco ainsi qu’au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris auprès de Jacques Rouvier. Lauréate d’une bourse de la Fondation Zaleski, elle intègre ensuite l’Ecole Normale de Musique de Paris dans les classes de Guigla Katsarava et David Lively et obtient le Diplôme Supérieur de Concertiste à l’unanimité et avec les félicitations du jury.

Sofja Gülbadamova est lauréate de concours internationaux de piano et de musique de chambre en Russie, aux Etats-Unis, en France, en Espagne et en Allemagne. En 2008, elle reçoit le 1er prix du Concours International de piano d’Aix-en-Provence et le 1er prix du Concours International de Piano « Francis Poulenc », en plus du prix spécial de la meilleure interprétation des œuvres de F.Poulenc.

En 2010, elle remporte le Grand Prix du Concours International de piano « Rosario Marciano » à Vienne ainsi que le 2ème prix du Concours International de piano « André Dumortier » en Belgique.

Depuis 1992, elle se produit en soliste au Beurs van Berlage d’Amsterdam, à l’Arsenal de Metz, à la Cité de la Musique et à la Salle Cortot à Paris, ainsi qu’en Allemagne à Lübeck, Munich, Wiesbaden, Stuttgart…Elle est invitée par des orchestres de renom dont l’Orchestre symphonique de la radiotélévision de Russie, le Collegium Instrumental de Halle et les orchestres philharmoniques de Magdebourg et de Lübeck. Elle participe également aux festivals du Schleswig-Holstein, du Rheingau et de Lucerne. En France, elle apparaît comme soliste dans le cadre de festivals « Les nuits du Suquet », Festival de la Vézère, Festival d’Hardelot et Liszt en Provence.

En tant qu’interprète de musique de chambre, elle joue aux côtés d’artistes tels que James Tocco, Denis Goldfeld, Priya Mitchell, Gert von Bülow, Guillaume Martigné, Aleksandr Khramouchin, le Quartetto Prometeo et le Quatuor Aviv.

Elle a enregistré pour la télévision russe, américaine, polonaise, espagnole, allemande, française et belge, pour les chaînes de radio NDR et MDR-Kultur, la Deutschlandradio Berlin, la radio de la Sarre, et plusieurs CD sont déjà parus en Allemagne et France chez « Passavant Music ».

« Il faut entendre Sofja Gülbadamova jouer Chopin… Si vous voulez redécouvrir le sens des mots maitrise et talent, c’est un exercice hautement conseillé… Avec elle, la musique est assurément une histoire qu’on écoute les yeux fermés pour mieux s’imprégner d’un rêve » S. Dubois « La Montagne »