Turandot de Giacomo Puccini

Par eurelien.fr
//  Publié le
26-06-2015
//  Mis à jour le 27-08-2015
Temps de lecture : 4 min

Opéra en trois actes. Livret de Giuseppe Adami et Renato Simoni d’après la pièce de Carlo Gozzi. Version originale sur-titrée en français.

L’occasion rêvée de faire découvrir ou redécouvrir au public ce chef d’œuvre dont l’écriture, 26 ans après Tosca, ouvre résolument la porte sur la musique moderne.

Turandot est un opéra en trois actes et cinq tableaux de Giacomo Puccini, sur un livret de Giuseppe Adami et Renato Simoni d'après Carlo Gozzi, créé le 25 avril 1926 à la Scala de Milan sous la direction de Toscanini.

En Chine, en des temps légendaires… La sublimissime et cruelle princesse Turandot, traumatisée par un drame familial, refuse toute idée de mariage malgré le grand nombre de prétendants qui se présentent à elle. Elle conçoit alors un stratagème : le premier prince qui répondra aux trois énigmes qu’elle a inventées l’épousera, les autres seront condamnés à être décapités. Le peuple exhorte la princesse à se choisir un époux. C’est alors qu'un inconnu arrive à Pékin et va frapper le gong fatidique qui le déclarera candidat aux énigmes…

Eve Ruggiéri, direction artistique et présentation

Elena Baramova, princesse Turandot
Alexander Baranov, Altoum, empereur de Chine, son père
Evgeniy Arabadziev, Timur, roi de Tartarie en exil
Boris Taskov, Calaf, « le prince inconnu », son fils
Maria Tzvetkova, Liù, jeune esclave, guide de Timur
Yvan Kabamitov, Ping, grand chancelier de Chine
Alexander Baranov, Pang, grand maître des provisions
Ivaylo Lovchev, Pong, grand maître de la cuisine impériale
Dobromir Momekov, un mandarin

Tzvety Nechev, mise en scène
Cvetanka Stoinova, décor et costumes
Gueorgui Stefanov, lumière
Dian Tchobanov, direction musicale
Chœur et orchestre de l’Opéra d’Etat de Roussé